Quelle est la situation actuelle sur le marché du fioul ?

Le marché du fioul est en baisse et les prix au plus bas. Dès le mois de mars, nous avons dû faire face à une forte demande des particuliers. Parallèlement, les conditions climatiques ont favorisé l’ensilage chez les agriculteurs. Là aussi l’activité a fortement augmenté. De mars à avril, la demande a été intense sur le département ardennais. Nous avons dû sortir tous les jours malgré les circonstances sanitaires.  

Face à ce surcroît d’activité, dans une période où travailler est plus compliqué, comment avez-vous pu répondre à toutes les demandes ?

En tant que distributeur d’énergies, notre devoir est de nous organiser pour rester réactifs. Nous avons choisi de palier l’urgence en premier lieu et de livrer les personnes en panne ainsi que la filière professionnelle. Ensuite seulement, nous avons livré les personnes qui profitaient de la baisse de tarif pour remplir leurs cuves en prévision de la prochaine saison hivernale. Avec la contribution de nos partenaires, nous avons adapter notre réseau d’approvisionnement pour maintenir un niveau de stock suffisant pour assurer les livraisons

Vos équipes sont restées particulièrement engagées ?

Dans cette situation inédite, l’activité perdure clairement parce que les équipes ont répondu présentes. Nous avons naturellement fait en sorte que les personnes à risque ne soient pas mises en danger. Les horaires du standard ont été aménagés. Trois personnes ont pu travailler à distance en télétravail et une majorité de nos chauffeurs sont restés mobilisés pour répondre à la forte demande

Quels sont les bons gestes barrière à adopter lors d’une livraison de fioul ?

Nous prenons les mesures sanitaires au sérieux. Avant de venir le chauffeur appelle. Nous demandons à nos clients d’ouvrir les accès afin qu’il y ait le moins de contact possible. Si c’est possible, mieux vaut privilégier les virements bancaires. Bien sûr, nos chauffeurs sont équipés de gants, masque, gel pour se protéger autant que protéger la clientèle.

Quelles perspectives pour les semaines à venir ?

La crise sanitaire n’est pas terminée. Nous retournerons toutefois au bureau dès le lundi 4 mai en alternance avec le télétravail. L’idée est de trouver un mix pour continuer à travailler. L’outil informatique nous a été d’un grand secours pour continuer de gérer à distance la comptabilité, la facturation, la mise en place des tournées, la gestion des stocks, l’approvisionnement produit… Nous mettons tout en œuvre pour continuer à fonctionner comme il se doit dans les semaines et mois à venir. Malgré la crise, Fioul Service assure le même service ».

Articles recents

Commencez à écrire et appuyez sur entrée

Deux questions incontournables pour profiter de l’été

En cliquant sur « J’accepte », vous acceptez l’utilisation de cookies (y compris de tiers) à usages techniques nécessaires au bon fonctionnement de notre site web et pour vous offrir l’expérience la plus pertinente en mémorisant vos préférences pour vos prochaines visites, mais également à des fins statistiques, de publicité ou de personnalisation pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts sur notre site et ceux de tiers.